Programme complet et détails

Sous réserve de modifications. Seul le programme disponible sur ce site web officiel du colloque est mis à jour régulièrement. 

Lien vers l'inscription.

 

Dimanche 10 janvier 2021

Soirée d'ouverture du colloque, avec projection du film Amoureuses

Ouverture du colloque avec introduction par l'organisatrice (Florence Pasche Guignard, professeure adjointe à la Faculté de théologie et de sciences religieuses) et mot de bienvenue du Doyen (Professeur Guy Jobin)

Projection du film Amoureuses (K-Films Amérique, 2019) suivie d'un échange avec la réalisatrice Louise Sigouin.

collageCrédit photo : Jean-François Leblanc, utilisé avec permission

Du 13 janvier au 10 mars 2021, les mercredis à midi 

Les conférences-midis ont lieu en ligne, sur Zoom, de 12h00 à 13h00 (heure de Québec). L'inscription est obligatoire pour l'accès à la salle virtuelle. Inscrivez-vous ici.

Sous réserve de modifications. Seul le programme disponible sur ce site web officiel du colloque est mis à jour régulièrement. 

 

Mercredi 13 janvier 2021

Maternité et maternage dans le Bouddhisme ancien pāli

Prof. Pascale Engelmajer, Carroll University

La maternité et les activités qui lui sont liées sont habituellement perçues comme un obstacle au progrès spirituel dans le bouddhisme ancien pāli. Cependant, il est possible de distinguer une autre voie sotériologique dans laquelle les activités liées à la maternité constituent un chemin spirituel à part entière.


Mercredi 20 janvier 2021

La portée révolutionnaire de la maternité dans 2 Maccabées 7 

Dr Isabelle Lemelin, Université du Québec à Montréal

La première martyre de la littérature monothéiste est « la mère » du 2ème livre des Maccabées, méritant ce titre parce qu’elle met au monde plus que sept enfants La mère dite Maccabée émet un verbe qui permet de justifier la naissance même du martyre. C’est d’ailleurs en parlant de son expérience que sa relation privilégiée avec le Créateur est mise en lumière et qu’elle peut faire accepter la résurrection des corps. Dans 2 Maccabées 7, la maternité a une portée politique, théologique et libératrice. C’est un véritable pouvoir révolutionnaire.


Mercredi 27 janvier 2021

Des Enfants-Fleurs sur la Terre-Mère : spiritualité et maternité dans la communauté hippie "The Farm"

Dr Marianne Delaporte, Notre Dame de Namur University (Prof. Emerita)

En se concentrant sur la communauté religieuse de Stephen Gaskin, “The Farm”, située au-sein de la contre-culture de la côte ouest des Etats-Unis dans les années 1960, cette conférence abordera comment les femmes dirigeaient leur propre développement spirituel dans les limites de leurs communautés spirituelles et sociales. Celles-ci avaient très souvent une compréhension plutôt traditionnelle des sexes et des rôles genrés comme complémentaires.


Mercredi 3 février 2021 (présentation en anglais)

Maternal Abjection: Motherhood, Sacrifice, and the Lives of the Saints

Prof. Mary Dunn, Saint Louis University

Le renoncement à avoir des enfants joue un rôle-clé dans la construction de la sainteté féminine dans les récits de vies de plusieurs femmes. Cette conférence examinera comment, dans le contexte de récits hagiographiques sur des « saintes mères », le renoncement aux enfants opère comme substitut à un renoncement à soi dans l'image du Christ cruficié. 


Mercredi 10 février 2021

Marie de l’Incarnation et son fils. D’une maternité naturelle contrariée à une maternité spirituelle accomplie

Prof. Philippe Roy-Lysencourt, Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval 

Marie de l’Incarnation (1599-1672), l’une des pionnières de la Nouvelle-France, missionnaire et fondatrice des ursulines de Québec, fut mère d’un fils qui avait 11 ans lorsqu'elle entra au couvent et 19 lorsqu’elle s’embarqua pour le Nouveau-Monde, en 1639. Cette communication examinera les "abandons" comme vecteurs d’un profond rapprochement spirituel entre la mère et le fils ainsi que le chantage affectif par lequel ce dernier a obtenu d'elle qu'elle écrive une relation spirituelle de sa vie.


Mercredi 17 février 2021 (présentation en anglais)

The Life Incarnate and the Life Divine. Spiritual evolution, androgyny, and the grace of the goddess in the teachings of Mirra Alfassa, the Mother of Integral Yoga

Nika Kuchuk, Department for the Study of Religion, University of Toronto

Mirra Alfassa (1878-1973), aussi connue comme « la Mère », fut la partenaire de Sri Aurobindo et la co-fondatrice du Yoga Intégral, un mouvement développé en Inde du sud et désormais globalisé. Les personnes séjournant à l'ashram l'appelaient « Douce Mère ». Cette conférence explorera les tensions entre plusieurs aspects des pouvoirs créatifs et spirituels genrés attribués à la Mère, comprise comme une déesse vivante et la shakti d'Aurobindo, et l'ambivalence de ses propres discours sur le genre, la corporalité et la maternité. 


Mercredi 24 février 2021

« Elle Lui parlait comme s’Il était son vrai fils dans le monde ». La voie de la dévotion maternelle dans les récits des vies des saints vishnouïtes

Prof. Florence Pasche Guignard, Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval 

L'un des récits d'une collection hagiographique sur les vies des dévots vishnouïtes met en scène une femme qui, sans mari et sans avoir donné naissance, pratique la voie de la dévotion sur le mode de l’amour maternel (vatsalya bhava). Ce dernier semble moins valorisé et il reste plus rarement étudié que le mode de la dévotion amoureuse, à connotation érotique. Cette contribution montrera comment, dans le récit hagiographique, prodiguer des soins maternels à Krishna sous sa forme de petit garçon n'est pas une voie sans obstacles.


Mercredi 3 mars 2021

Heimishe mames: l’expérience du maternage chez les femmes juives hassidiques de Montréal 

Valentina Gaddi, Université de Montréal, boursière Vanier

À l’appui d’une enquête ethnographique, cette présentation aborde les enjeux du maternage chez les femmes juives hassidiques de Montréal. Comment le fait d’être mères est-il conçu et vécu en pratique par ces femmes pieuses? De quelle manière la « tradition discursive » judaïque teinte-t-elle leur expérience de la maternité? Quelles autres dimensions (âge, classe, race, structure communautaire, …) viennent compliquer le binôme religion-maternité?


Mercredi 10 mars 2021

Femmes sikhes et représentations littéraires: le cas de Mātā Sundarī dans la littérature gurbilās

Prof. Julie Vig, Department for the Study of Religion, University of Toronto

Cette conférence examine les représentations littéraires et populaires de Mātā Sundarī dans le contexte de son rôle joué dans la communauté sikhe suivant la mort de son mari, Gurū Gobind Siṅgh, en 1708. Parmi les femmes marquantes de l’histoire sikhe, auxquelles sont attribuées des qualités d’abnégation telles que le sens du sacrifice et du service ainsi que la fidélité et la dévotion envers le mari et la famille, Mātā Sundarī se dégage comme une figure particulière dans le contexte martial et masculinisé de la littérature qui célèbre les exploits et l’héroïsme des gurus sikhs.

 

Les conférences-midis ont lieu en ligne, sur Zoom, de 12h00 à 13h00 (heure de Québec). L'inscription est obligatoire pour l'accès à la salle virtuelle. Inscrivez-vous ici.

Sous réserve de modifications. Seul le programme disponible sur le site web officiel du colloque est mis à jour régulièrement.