Des Enfants-Fleurs sur la Terre-Mère : spiritualité et maternité dans la communauté hippie "The Farm"

Mercredi 27 janvier 2021, à 12h00

Les communautés hippies à contre courant aux États Unis étaient très souvent complémentaires et traditionnelles quant à leur compréhension des sexes et des rôles genrés. On y accentuait l’importance de la maternité pour les femmes tout en attribuant aux hommes la direction sprirituelle. La maternité y etait  très estimée mais la connaissance spirituelle n’etait pas facilement accessible aux femmes. En me concentrant sur la communauté ("commune") religieuse de Stephen Gaskin, “The Farm”, et plus largement sur la contre-culture d’où elle est venue de la côte Ouest dans les années soixante, j’aborderai comment les femmes dirigeaient leur propre développement spirituel dans les limites de leurs communautés spirituelles et sociales particulières. En travaillant dans des sphères religieuses qui soulignent souvent la « féminité divine », ces femmes s’engagaient avec la religion à la fois  en renforçant les normes, mais aussi en montrant les limites de celles-ci.

Cette conférence sera donnée en français. 

Dr Marianne Delaporte, Notre Dame de Namur University (Prof. Emerita)

Marianne Delaporte a co-édité l’ouvrage Sacred Inception: Reclaiming the Spirituality of Birth in the Modern World (Rowman & Littlefield, 2018) et elle est l’auteur d’une étude sur la sage-femme Ina May Gaskin et les mouvements de promotion de l’accouchement « naturel » dans le contexte de la contre-culture américaine des années 1960-1970, notamment dans la communauté « The Farm ». À Notre Dame de Namur University, elle a enseigné l’histoire du christianisme, avec une attention particulière à l’histoire des femmes, en faculté de théologie. Elle est aussi la fondatrice et directrice des ateliers Sacred Beginnings qui proposent un accompagnement spirituel pendant la grossesse et l’accouchement. Site web : sacredbeginningsworkshops.org

PeaceCrédit Photo: Catherine Lyons Labate, utilisé avec permission