Femmes sikhes et représentations littéraires: le cas de Mātā Sundarī dans la littérature gurbilās

Mercredi 10 mars 2021, à 12h00

Cette communication se propose d'examiner la figure de Mātā Sundarī (« Mātā » signifie « mère ») dans la littérature gurbilās, qui est un genre littéraire associé à la tradition sikhe et produit au début de l’ère moderne. Gurbilās, qui signifie littéralement « le jeu ou sport du Gurū », désigne une collection de longs poèmes historiques écrits en langue Brajbhasha à la fin du 17e et au début du 19e siècle sur les exploits et l’héroïsme des gurus sikhs, avec une attention particulière portée sur le dixième guru des sikh.e.s, Gurū Gobind Siṅgh. De façon générale, la littérature gurbilās et la majorité des textes associés à la tradition sikhe se caractérisent par une rareté de représentation des femmes. Dans les représentations populaires aujourd’hui, les femmes marquantes de l’histoire sikhe sont dépeintes comme mères, épouses, soeurs, filles et guerrières auxquelles sont attribuées des qualités d’abnégation telles que le sens du sacrifice et du service ainsi que la fidélité et la dévotion envers le mari et la famille. Mātā Sundarī, par ailleurs, est une figure intéressante en ce qu'elle est généralement imaginée par la tradition comme ayant joué un rôle déterminant dans la direction de la communauté sikhe suite à la mort de Gurū Gobind Siṅgh. L'objectif de ma présentation sera d'une part, d'analyser les représentations littéraires de Mātā Sundarī dans le contexte de son rôle joué dans la communauté sikhe suivant la mort de son mari, Gurū Gobind Siṅgh, en 1708, et de situer cet exemple en relation avec ses représentations populaires. D'autre part, les représentations littéraires et populaires de Mātā Sundarī seront examinées dans le contexte plus large des représentations des femmes et de leurs rôles de mères dans la tradition sikhe. Finalement, cette communication interrogera les représentations de Mātā Sundarī dans le contexte martial et masculinisé de la littérature gurbilās : qu’advient-il de la maternité de Mātā Sundarī ?

Cette conférence sera donnée en français. 

Prof. Julie Vig, Department for the Study of Religion, University of Toronto

Julie Vig est professeure adjointe au Department for the Study of Religion à l’Université de Toronto. Sa recherche se concentre sur la production culturelle sikhe et punjabie et ses relations avec les mondes réseaux culturels plus large de l’Inde du début de l’ère moderne (c. 1500-1850). Ses recherches portent particulièrement sur la littérature gurbilās et ses intéractions avec la littérature en langue brajbhasha. Elle est aussi intéressée à l’histoire de la réception des textes gurbilās dans la période coloniale. En plus de sa formation en histoire et littérature, Vig a des intérêts de recherche en anthropologie de la religion et a déjà conduit une recherche de terrain à Montréal sur les représentations des femmes et des rapports homme-femme au sein de la communauté sikhe.

 

gurbilas

Détail d'une page du manuscrit Gur Bilas Patshahi Chevan, numérisé par Panjab Digital Library, numéro d'accès MN-000348