La portée révolutionnaire de la maternité dans 2 Maccabées 7

Mercredi 20 janvier 2021, à 12h00

La première martyre de la littérature monothéiste n’est pas simplement « une mère ». Seule à être dite « la mère » dans tout le 2ème livre des Maccabées, elle se distingue de ses semblables ayant leurs fils « pendus à leurs mamelles » parce qu’elle a mis bien plus que sept enfants au monde. En fait, la mère dite Maccabée émet surtout un verbe qui permet de justifier la naissance même du martyre. Ses paroles exposant son corps et certaines activités liées à la maternité (2 M7, 22-23 et 27-29) pourraient s’avérer une mise en lumière de l’aliénation dudit sexe faible, mais, au contraire, elles ajoutent à son autorité. D'ailleurs, c’est en parlant de son expérience de mère qu’elle peut mettre en lumière sa relation privilégiée avec le Créateur – bénie qu’elle est par son exceptionnelle fertilité et apte à (re)connaître Ses capacités de créer à partir de rien et donc de recréer à partir de quelque chose. Pour cette raison, elle s'avère être la seule à pouvoir faire accepter la résurrection des corps. Dans 2 M 7, la maternité a donc une portée politique, théologique et libératrice. C’est un véritable pouvoir révolutionnaire qui mérite notre attention.

Cette conférence sera donnée en français. 

Feuillet à télécharger, pour accompagner la conférence 

 

Dr Isabelle Lemelin, UQÀM

Isabelle Lemelin est chercheure postdoctorale au Département d’études théologiques de l’Université Concordia et professeure enseignante au département des sciences des religions de l’UQÀM. Après une maîtrise en anthropologie (ULaval) et un DESS en gestion des organismes culturels (HEC Montréal), elle a complété un doctorat sur la mère martyre du 2ème livre des Maccabées (UQÀM) et une recherche sur les femmes martyres/violentes contemporaines dans la presse francophone québécoise au Centre d’expertise et de formation sur les intégrismes religieux, les idéologies politiques et la radicalisation (CEFIR). Elle travaille désormais à la diffusion plus large de ses travaux (Renouvellement de la bourse postdoctorale FRQSC) en animant une émission à Radio VM, « En mémoire d’elles », un blogue et un vlogue et en participant à la création de podcasts avec André Gagné et Cited Media. Enfin, à l’automne 2021, une résidence de recherche à l’École biblique et archéologique de Jérusalem lui permettra de revenir aux femmes dans la littérature maccabéenne et à leur réception. 

Jean-Baptiste de Vignaly, "Le martyr des sept frères" (1781)Jean-Baptiste de Vignaly, "Le martyr des sept frères" (1781)