Heimishe mames : l’expérience du maternage chez les femmes juives hassidiques de Montréal

Mercredi 3 mars 2021, à 12h00

À l’appui d’une enquête ethnographique, cette présentation aborde les enjeux du maternage chez les femmes juives hassidiques de Montréal. Comment le fait d’être mères est-il conçu et vécu en pratique par ces femmes pieuses? De quelle manière la « tradition discursive » judaïque teinte-t-elle leur expérience de la maternité? Quelles autres dimensions (âge, classe, race, structure communautaire, …) viennent compliquer le binôme religion-maternité? Voilà quelques questions auxquelles nous essaierons de répondre afin, d’une part, de rendre compte empiriquement de l’expérience du maternage chez les femmes juives hassidiques de Montréal et, de l’autre part, de mettre à l’épreuve les études de la maternité, mais aussi du féminin, au sein de traditions religieuses– et au-delà.

Cette conférence sera donnée en français. 

Valentina Gaddi, doctorante à l’Université de Montréal, boursière Vanier

Valentina Gaddi est détentrice d’une bourse Vanier et doctorante au Département de sociologie de l’Université de Montréal. Sa thèse explore les logiques de construction identitaire des femmes juives hassidiques, à partir de leurs visions et pratiques de la maternité. Elle a obtenu une maîtrise au même département, avec le mémoire « La grammaire d’Outremont : ethnographie de trois controverses autour des hassidim ». De manière générale, elle s’intéresse à la place du citoyen et de la citoyenne croyant.e au sein des sociétés démocratiques. Elle est membre de l’équipe de recherche Pluradical, du groupe international IRTG-Diversity et est la coordinatrice du Collectif Judéité(s).

 

Dessin d'une scène de rue Crédit illustration : Tine Modeweg-Hansen, utilisée avec permission